Des solutions pour recycler son vieux matériel informatique

informatique

Que faire d’un ordinateur ou d’une imprimante achetés il y a quelques années et désormais obsolètes ?

Depuis l’entrée en vigueur de la directive européenne concernant les déchets des équipements électriques et électroniques (D3E) en 2005, les fabricants restent responsables des matériels désuets. C’est à eux de s’occuper de leur recyclage. Cela passe par des entreprises chargées d’effectuer le tri de ces déchets puis de leur acheminement vers les décharges spécialisées, et éventuellement de leur traitement.

Malgré les difficultés de l’organisation de la filière, plusieurs solutions existent pour donner une seconde vie à ces matériels, notamment pour les particuliers qui désirent se débarrasser de leurs vieilles machines sans nuire à l’environnement.

Redonner vie aux matériels usés

Les particuliers disposent de trois options pour se défaire d’un vieux matériel informatique. Lors de l’achat d’un neuf, ils peuvent apporter la machine qu’ils n’utilisent plus, et le vendeur se charge de l’intégrer dans un circuit de recyclage informatique. Sinon, ils peuvent s’adresser à la mairie, celle-ci dispose d’un service des encombrants pour assurer le transport de ces objets vers une déchetterie. Enfin, chacun peut joindre une association comme Emmaüs qui va récupérer, donner ou revendre le matériel.

Co-ordinateur, qui fait partie de ces associations, s’occupe notamment d’offrir des ordinateurs à des hôpitaux, dispensaires et établissements scolaires situés en Afrique et en Asie. Les machines sélectionnées sont démontées, réparées, emballées et exportées. L’ingénieur et le jeune informaticien chargés de la remise en état du matériel parviennent à fournir une moyenne de six ordinateurs opérationnels en une journée. Une grande partie du temps est également passée sur les routes pour la collecte et le transport de vieux matériels. Les entreprises donnent parfois tout un lot, tandis qu’il arrive aux particuliers d’appeler pour se débarrasser d’un matériel irrécupérable. Évidemment, pas question de les prendre.

Micro : performance réduite au-delà de cinq ans

 

Il faut être prudent avec les ordinateurs donnés par les particuliers, car ils sont souvent inutilisables. Déjà usés puis relégués dans un endroit peu approprié, ils finissent par être gravement endommagés. Par la suite, le coût du transport et de la réparation s’avère fort élevé par rapport à la capacité d’utilisation. Il n’est plus intéressant de les récupérer. Sachant qu’un micro-ordinateur n’est plus performant après 5 ans, il est préférable de le donner à un voisin ou un ami qui peut en avoir besoin.